Avec les courses à réclamer, devenez propriétaire d’un cheval de course, sans trop vous ruiner !

A l’issue de la compétition, la course ‘à réclamer’ permet à des acheteurs potentiels,  de devenir propriétaire d’un cheval au prix minimum fixé par le vendeur  et fonction du montant des enchères déposées dans une urne après l’épreuve. A chaque cheval correspond un prix défini par le vendeur avant le départ. Il est à noter que dans une course à réclamer le propriétaire peut ‘défendre’ son cheval et faire une offre, au même titre que les autres candidats à l’acquisition.

.

Course à réclamer : mode d’emploi pour devenir propriétaire d’un cheval de course

Si vous voulez devenir propriétaire d’un cheval de course, vous pouvez assister à une des  nombreuses courses à réclamer qui sont organisées pendant la saison des courses. A l’issue de l’épreuve, vous aurez la possibilité de remplir un formulaire ad ’hoc appelé ‘Bulletin de réclamation’, formulaire sur lequel vous pourrez effectuer une enchère, généralement comprise entre 5 000€ et 25 000 € (et oui, c’est tout de même le prix d’une voiture neuve !)

Le montant de votre enchère ne pourra pas être inférieur au prix de vente minimum publié par le vendeur avant la course. La fin de l’épreuve passée de 10 minutes, votre offre sera comparée à celle des autres acquéreurs potentiels :

  •  Si vous êtes le mieux disant, vous deviendrez l’heureux propriétaire d’un ‘reclamer’ que vous venez de voir courir.
  • Si votre offre est du même montant que celle d’un autre (ou d’autres) acquéreur(s) potentiel(s), les Commissaires des courses procèdent à un tirage au sort entre les protagonistes.
  • Si le vendeur, voyant son reclamer gagner la course, décide de se raviser, il peut faire une offre au moins égale au prix qu’il a fixé pour la vente. S’il réclame un prix supérieur au prix de  vente, il devra payer l’excédent au Fonds de courses de la Société de Courses organisatrice.

A l’issue de la procédure d’enchère, le vendeur reçoit le montant correspondant à son prix de vente, ainsi que les 50% de l’excédent de réclamation, les 50 autres % étant attribués au fonds de courses de la société organisatrice (pour rappel, dans le cas où le vendeur rachète lui-même son cheval, la totalité de l’excédent revient au Fonds de course).

Attention, dans le langage courant on dit souvent d’un cheval médiocre que c’est ‘un réclamer !

Sachez cependant que de nombreux chevaux ont été acquis lors de courses à réclamer et sont, par la suite, montés dans l’échelle des valeurs pour atteindre le niveau de Groupe. Comme quoi, dans les courses hippiques comme dans d’autres sports, rien n’est définitivement perdu !

Si vous voulez devenir propriétaire d’un cheval de course, et si vous souhaitez plus de détails sur le règlement des courses à réclamer, nous vous invitons à lire les conditions particulières de ces épreuves sur le site du SNPT, le  Syndicat National des Propriétaires de Trotteurs.