Description des 3 variantes des courses à obstacle : la Course de haies, la Cross-Country et la Steeple-Chase.

Si les courses de trot est sont faites pour les esthètes, les courses de plat pour les as de la vitesse, les courses d’obstacles raviront certainement les plus sportifs des turfistes. Comme pour le plat, le cheval est au galop pour maximiser la vitesse, mais cette fois, de nombreux obstacles disséminés sur le terrain rajoute du suspense et parfois des surprises: spectacle et adrénaline garantis ! Les courses d’obstacles se déclinent en 3 grandes catégories : la Course de Haies, la Cross-country et la Steeple-Chase: la plus populaire.

.

La course de haies, la plus ‘basique’ des courses à obstacles

Prenez un hippodrome de course pour le Plat, rajoutez un minimum de 7 haies identiques (1,10 m de hauteur), remplacez les Stalles de départ par des Élastiques, allonger significativement la longueur de la course et vous obtenez un parcours de course de haies.

Les distances sont généralement comprises entre 3 500m et 3 900m, mais certaines courses de haies peuvent être limitées à 3 km, alors que d’autres peuvent atteindre les 5 km.

Par rapport au Plat, la course de haie rajoute une dimension supplémentaire: la dextérité du cheval et de son jockey. La notion de spectacle prend le pas sur la performance pure et c’est toujours un régal d’assister à ce type de course, que ce soit à l’hippodrome ou devant son écran.

La Cross-country, la plus ‘sauvage’ des courses à obstacles

Avec la Cross-country, les obstacles naturels fleurissent (murs, haies, fossés, rivières, douves, obstacles mobiles,..) et sont autant de dangers pour le cheval et sa monture. Ces courses très sauvages à travers la campagne ne sont pas sans risque pour les compétiteurs. Aussi, elles sont restée relativement peu répandues, sauf dans des lieux ou la tradition perdure, comme à Pau, Craon et surtout Angers.

En effet, en France, la course de Cross-country la plus populaire est le Grand Prix d’Anjou Loire Challenge du Lion-d’Angers. Particulièrement longue (7.3 km), elle ne comporte pas moins de 48 obstacles !

La course de Steeple-Chase, la plus ‘populaire’ des courses à obstacles

Au 18éme siècle, les cavaliers anglais prenaient comme repère le clocher du prochain village pour déterminer le point d’arrivée. C’est ainsi qu’est née la Steeple-Chase, la course des clochers ! Contrairement à la course de haies ou les obstacles sont tous identiques, la course de Stepple-Chase met en œuvre des objets encombrants de toute tailles, mais dont la géométrie est normalisée.

C’est ainsi que l’on trouve le fossé rempli d’eau (la douve), le talus entouré de haies (le Bull finch), la succession d’obstacles : tronc d’arbre, fossé et haie (le Rail ditch), les 2 barres horizontales superposées (la banquette). Mais le plus inquiétant des obstacles est le redouté ‘Juge de Paix’, appelé ‘Rail ditch and fence’ dans la langue de Shakespeare: comme son nom anglais l’indique, il est constitué d’un tronc d’arbre, d’un fossé et d’une barrière en bois. C’est ne plus ni moins que le cauchemar des compétiteurs.

Concernant les grandes épreuves de cette discipline Steeple-Chase,  nous commencerons par la plus ancienne, le Grand national de Liverpool, qui se tient à Aintree depuis 1836. Très longue (7,25k€), cette course est la plus populaire et la mieux doté de la Grande-Bretagne, mais également la plus controversé à cause de sa dangerosité . Elle est programmée un Samedi au début du mois d’Avril.

Dans l’hexagone, nous citerons volontiers le Grand Steeple-chase de Paris, programmé en mai chaque année à l’hippodrome d’Auteuil. Réservée à des galopeurs de 5 ans et plus, c’est incontestablement le rendez-vous le plus important des courses à obstacles en France. Dotée d’une allocation de 850 000€ (données 2013),  la course se déroule sur une distance de 5 800 mètres et comporte 23 obstacles, incluant un ‘juge de paix’ particulièrement impressionnant (4,10 mètres de large et 1,60 mètres de haut).

Enfin, ‘last but not least’, nous n’oublierons pas le Nakayama Grand Jump qui se déroule chaque année à la mi-avril sur l’hippodrome de Nakayama au Japon. La plus richement dotée de l’ensemble des courses à obstacles, elle se court sur une distance de 4 250 mètres et est réservée aux chevaux de 4 ans et plus.