Importance du terrain au turf: Pariez sur la bonne combinaison (Cheval–Terrain)!

Vous avec choisi un cheval en pleine forme, à la musique agréable, bien noté au ranking des CRACKSERIES et qui plus est, fraichement déferré.  Oui, mais voilà: Sur quel terrain va-t-il courir ? Toute votre stratégie gagnante risque de s’effondrer si vous avez négligé l’analyse du terrain. Voyons comment parier sur la bonne paire Cheval- Terrain ?

.

Comment mesurer et tenir compte de l’état du terrain dans mes paris?

Commençons par la mesure officielle de l’état de la piste, celle relevée par un appareil qui a pour nom : ‘pénétromètre et qui , vous vous en doutez, est l’objet de nombreuses blagues dans les tribunes et chaumières des turfistes!

Le pénétromètre indique une valeur numérique qui varie de 2,2 pour un terrain très léger à plus de 5,1 pour un terrain très lourd. Entre ces 2 extrêmes, on trouve des états de qualité intermédiaires : léger, bon-léger, bon, bon-souple, souple, très souple, collant et lourd. Au total, cela fait 10 niveaux pour apprécier la qualité de souplesse de la piste !

Le relevé officiel de l’état du terrain est effectué à 10 heures du matin et ne changera pas. Si à midi, un abat d’eau vient achever d’inonder la piste détrempée, ou si en début d’après-midi un soleil de plomb vient s’abattre sur l’hippodrome, il n’y aura pas de modification du relevé officiel ! Donc, ne pas négliger de prendre en compte les conditions réelles du terrain au moment de la course, et croyez-moi, pas besoin d’appareil sophistiqué pour cela !

Comment savoir si le cheval que je veux jouer est bien adapté au terrain sur lequel il va courir ?

Par définition, tous les chevaux aiment les terrains souples et légers. Et tous sont moins performants sur terrain lourd et détrempés. Ouf ! au moins voilà une logique compréhensive !

Seulement voilà, certains pédigrées, certain spécimens sont moins handicapés que d’autres par un terrain lourd. Il suffit de regarder les statistiques dans les médias spécialisés (journaux de turf, Internet, le site du PMU,..).

De plus, la morphologie du cheval peut également jouer: par exemple les chevaux dotés de petits sabots auront plus de mal à performer sur terrain lourd que ceux qui ont des larges semelles.

La foulée est également à prendre en compte: les chevaux à la foulée rasante sont moins handicapés par un terrain difficile que ceux qui plantent leurs sabots franchement dans le gazon.

En règle générale, plus le terrain est lourd, plus la dispersion est grande à l’arrivée: on peut facilement passer d’une simple encolure sur une surface normale à plus de 5 longueurs en terrain lourd.

Cette dispersion a toutefois tendance à se resserrer sur les nouvelles pistes revêtues d’un revêtement tout temps: c’est le cas sur l’hippodrome de  Deauville avec sa piste PSF en sable fibré. Certains chevaux, comme JOKARI, excellent particulièrement sur ce genre de terrain sans risque.

Nous recherchions un couple (cheval – terrain) idéal pour bien parier ! En voilà un : (JOKARI –PSF Deauville) . A vous d’en trouver d’autres avant de faire le papier!